Agenda

janvier 2015

31 jan

L’Opéra Mandingue de sékouba Kandia Kouyaté

Fier de perpétuer l’art de ses ancêtres, Sekouba Kandia Kouyaté dans l’opéra mandingue porte son manteau de grand parolier et magnifie les exploits des héros Africains, une façon de rafraichir nos mémoires en nous relatant avec éloquence et prestance les grands moments de l’histoire du Mandingue. Issu de la grande lignée des griots du mandingue, Sekouba Kandia Kouyaté est né le 28 Septembre 1962 à Kankan. Fils de El hadj Sory Kandia Kouyaté (Disque d’Or de l’Académie Charles Cros à Paris en 1970), grand chantre de la musique traditionnelle africaine qu’on appelait affectueusement La voix de l’Afrique et de Hadja Fanta Diabaté. Pour la petite histoire, l’Opéra est un genre musical qui voit le jour en Europe (Italie) au XVIe Siècle par un groupe d’artistes qui souhaite faire renaitre le style musical du théâtre grec antique. Ce genre fut appelé Opéra occidental. Il a également existé sous d’autres formes dans d’autres pays comme la Chine, Opéra Chinois qui associe la musique le chant mais également des arts martiaux. Dans l’aire culturelle mandingue, les griots, acteurs majeurs de la tradition orale, transmettent de génération en génération des récits épiques des grandes figures qui ont marqué l’histoire du mandingue ainsi que des discours élogieux servant à glorifier et à magnifier ceux qui se sont distingués de par leur bravoure. Un devoir de mémoire et un véritable moyen de conservation et d’éducation de la société dans un processus créatif. L’Opéra mandingue c’est aussi l’histoire du mandingue à travers ses grands hommes, son organisation sociale, la charte de Kouroukan Fouga, la chronique des clans et castes à travers la parole, les pas de danse et des interprétations sur scène, le tout soutenu par des instruments de musique traditionnelle tels que : Le Balafon, la Kora, le Djembé, le N’Gonin… Bref un mélange de paroles, musique et théâtre sur scène. Piqué par le virus de la musique depuis l’âge de sept ans, Sekouba Kandia a appris très tôt à chanter et à jouer des instruments de musique tel que le N’Goni, la guitare… Il a forgé son art auprès d’orchestres comme l’ Ensemble Instrumental de Guinée, le Bembeya Jazz National, Camayenne Sofa, Keletigui et ses Tambourinis, Le Syli Authentique mais aussi auprès du célèbre balafoniste Malien Sidiki Diabaté. Il a également joué à l’Olympiade de Paris en compagnie de la chanteuse Malienne Rokia Traoré, Toumani Diabaté et effectué des concerts dans plusieurs pays européens, américains, asiatiques, africains et en Australie. L’Opéra Mandingue, nouveau spectacle de Sekouba Kandia Kouyaté (Simbo), à vivre absolument le 31 Janvier 2015 à 19 H 30 au Centre Culturel Franco Guinéen. Lamine Diabaté
Centre Culturel Franco Guinéen

Samedi 31 janvier 19:30-20:30

février 2015

2 fév

Lundi 02 fevrier, Juliana Diallo invité de la rencontre hebdomadaire les lundi de l’Harmattan

Ce roman nous emmène en Guinée, dans la vie d’un hameau dans la brousse où loin des préjugés, on découvre, derrière la misère frappante, la richesse d’une culture profondément humaine. Entrée dans la tribu est aussi un hommage à la femme africaine, qui se démène sans arrêt pour survivre et qui accomplit ses corvées pour l’eau, le feu, la nourriture avec sérénité et humanité.
Siège de L’harmattan Guinée

Lundi 2 février 18:30-20:30

27 fév

Le Carnaval des animaux, Pierre et le Loup la premiere cration en Gunée

Le Carnaval des Animaux est une suite musicale pour orchestre de Camille Saint-Saëns composée en Autriche au début de 1886. L’œuvre est créée le 9 mars 1886 puis jouée le 2 avril 1886 en auditions privées à Paris.
Centre Culturel Franco-Guinéen

Du 27 février 19:30 au 28 février 20:30