Le Monument ‘’SAMORY TOURE’’

Publié par : Bassir Diallo •  article mise à jour : 7 septembre 2010
La statue de Samory Touré est un patrimoine national de la république de Guinée qui illustre l’histoire du résistant Almamy Samory Touré. Le résistant africain plus précisément guinéen le plus connu grâce à son engagement et ses méthodes sur le terrain’’ technique des terres brulées’’ qui lui a valu un exile au Gabon a cause de son influence sur son entourage.

Ce patrimoine national est à Conakry dans la commune de Matam, quartier Moussodougou à l’intersection de trois routes : la corniche sud, le Niger, les transversales autoroutes et le pont 8 novembre.

Samory Touré est un résistant africain, il est né dans une famille de commerçant malinké en Guinée dans le village de Kiniéran prés de Podor. Ce grand guerrier mandingue a voulu islamiser de force des populations animistes dans les années 1880, il provoqua leur révolte et les combattit durement. Il assit son autorité sur le Toron, s’installa à Bissandougou et prit le titre de fama (chef). Après avoir imposé sa loi et sa religion, Samory s’empara de Kankan, captura les chefs Séré Béréma et Saghadjigi, enrôla les vaincus dans son armée et se présenta en défenseur de l’Islam. Il prit le titre d’almamy en 1884 et s’opposa pendant sept longues années à la pénétration des troupes françaises avant d’être arrêté et exilé au Gabon ou il mourut 1900.

« L’intérêt de ce monument est capital pour l’histoire de la Guinée et de l’Afrique » a dit Monsieur djibril historien et chercheur.

C’est pendant le mandat du premier ministre lansana Kouyaté qu’on a vu la réalisation de ce monument et tant d’autres pour le cinquantenaire de la Guinée. « C’est un honneur d’être la personne signataire de ces projets » d’après Son excellence Kouyaté ex Premier Ministre .

Le monument est au centre d’un espace aménagé et fleuri, il s’élève sur une hauteur de cinq à six mettre du sol. Une masse de béton qui présente l’Almany Samory Touré arrêté avec son sabre et son turban. Au bas de la statue, est inscrit son nom et les dates de son existence.

Un citoyen, bangaly dit « je sais à quoi il ressemble comme visage ». « Chaque fois que je sors de ma résidence de l’hôtel, je vois cette statue et je reconnais son histoire de résistant en Guinée » a confié un blanc. Le monument de Samory Touré, le monument du 22 Novembre ou le monument du Sylli sont des œuvres historiques pour la Guinée et une fierté nationale à cause de leur trace dans la culture en général .

3 photos